Schipperkes Club De France

Histoire du Schipperke

Ses  origines

 Le Schipperke est certainement de race très ancienne, ses origines remonteraient à la fin du 17ème siècle où on le situe dans les régions dAnvers, Louvain et Bruxelles.

Cest en 1690, que la première exposition canine fut organisée par les cordonniers de la Gilde Saint-Crispin, sur la grand-Place de Bruxelles.

 Sans doute ses ancêtres nont-ils pas toujours eu, dans les détails, exactement son aspect actuel.

Cest en mars 1888 quun groupe damateurs Belges se réunit pour protéger la race de lexportation massive de ses meilleurs sujets vers lAngleterre.

  
Gravure ancienne où l'on voit un schipperke a queue courte à droite

Ils constituent alors le premier Club de race reconnu officiellement par la Société Royale Saint-Hubert. Ils définissent le Standard du Schipperke en choisissant le modèle que nous connaissons actuellement de préférence à dautres qui coexistaient alors.

 Le schipperke est le format réduit dun pur Lupoïde, type de chien réputé comme appartenant à la souche  la plus ancienne de lespèce canine.

Or laspect général dun lupoïde à létat pur ne peut que rester (a peu près) immuable. Pour certaines races il devient bien difficile, sinon impossible, de reconnaître de quelles catégories elles peuvent être issues. Tandis que pour le Schipperke aucun doute nest possible : il est, parmi les chiens de petite taille, le plus pur représentant des lupoïdes.

 De ce fait il est dépourvu des caractéristiques de fantaisie que lhomme a volontairement fixées dans bien des races. Il nest pas une variété « fabriquée »

Vieille photo de famille au début du schipperke en France

 

Sa petitesse qui fut obtenue par sélection, est le seul point qui témoigne dune véritable évolution. Il est incontestable que cette évolution de son format na eu que très peu dinfluence sur son type et sur ses proportions. Les bons sujets de 6-7 kg sont des réductions à peu prés exactes de ce que seraient des chiens de même race dont le poids serait très supérieur.

Le Schipperke est donc la réduction dun chien qui était du même type que lui, mais bien plus grand. Ce chien aurait été le Leuvénaar, ou chien de Louvain. (théorie de Ch.Huge)

Le Leuvénaar était un « chien-loup » généralement de taille moyenne. Les plus grands dentre eux étaient utilisés à la garde des troupeaux. Ils auraient donnés naissance à des chiens de bergers qui seraient parmi les plus nombreux ancêtres des Bergers Belges actuels. Les plus petits auraient été choisis pour faire des ratiers dans les écuries et des gardiens dans les habitations. Ce seraient les ancêtres de nos schipperkes. 

Le compétent avis de M.F.E Verbanck sur lorigine du nom de Schipperke confirmerait dailleurs la vraisemblance de cette hypothèse. Selon lui, ce nom (qui avait été officialisé en 1888) serait une déformation du mot « Schiepperke », qui signifiait « petit berger » en un ancien dialecte de la région de Louvain. 

Les avis de deux, parmi les plus compétents cynologues belges tendent donc à une même conclusion : le schipperke serait, en réduction, le descendant dune souche ancienne dont serait issus aussi les Bergers Belges.

Belge le Schipperke lest indubitablement et si lorigine même de son nom fait lobjet dune querelle dont nous avons la spécialité, sa devise est restée aussi belle et aussi véridique quelle était au moment de la fondation de son club de race en 1888 :

« Je suis de race belge, petit, fort, fidèle, malin et courageux. »